Partager:
30 juillet 2020

Fraudes téléphoniques

Ne cédez pas aux menaces, raccrochez

© (Photo gracieuseté – SQ)

La Sûreté du Québec (SQ) met en garde contre les appels téléphoniques où un soi-disant policier, enquêteur, agent de la paix ou représentant gouvernemental (du revenu, de l’immigration), informe les gens qu’en raison d’impôts ou d’amendes impayés, un mandat d’arrestation a été lancé contre eux.

D’autres menaces, telles qu’une poursuite ou la déportation, peuvent également être mentionnées afin d’effrayer les gens et leur exiger un paiement urgent et immédiat. Ne cédez pas à la pression ou à la panique, avertit la SQ.

Ces appels, qui sont même parfois automatisés, sont frauduleux. Les policiers ou les représentants gouvernementaux ne communiquent pas avec les citoyens dans l’objectif de leur soutirer des renseignements financiers ou de l’argent.

Si vous avez un doute, retrouvez le numéro de téléphone officiel de l’organisme qui vous a contacté, appelez-le et vérifiez la validité de la demande ou de la menace qui vous est adressée. Ne supposez jamais que le numéro de téléphone sur votre afficheur est exact. Les fraudeurs ont recours à des logiciels ou des applications pour tromper leurs victimes.

Pour de l’aide ou signaler une fraude, composez le 310-4141 ou *4141 sur votre cellulaire.

Sinon, communiquez avec le Centre antifraude du Canada au 1 888 495-8501.

Partager:

À ne pas manquer