Partager:
17 décembre 2020

Dans la région de Maniwaki

Une mère accusée d’avoir maltraité son enfant

Une femme a été accusée au palais de justice de Maniwaki de séquestration et de ne pas avoir fourni les choses nécessaires à l’existence d’un enfant.

Gilles C. Poirier , Pigiste-Faits divers

Une femme accusée d’avoir maltraité son enfant fait désormais face à la justice.
Une femme accusée d’avoir maltraité son enfant fait désormais face à la justice.
© (Photo L’info de la Vallée – Archives)

Elle a comparu le 2 septembre dernier. Le procureur aux poursuites criminelles et pénales s’est opposé à sa remise en liberté et la mère de 27 ans, de la région de Maniwaki, est demeurée détenue pour les sévices qu’elle aurait infligés à son enfant. Les gestes reprochés se seraient produits entre août 2019 et août 2020 sur son enfant âgé entre deux et trois ans au moment des faits.

Le tribunal a aussitôt ordonné une évaluation afin de déterminer si l’accusée était atteinte de troubles mentaux de nature à ne pas engager sa responsabilité criminelle au moment des infractions. Elle est revenue devant le tribunal le 5 octobre 2020 et a été déclarée apte à subir son procès.

Le 5 novembre 2020 de nouvelles accusations d’abandon d’enfant ont été portées contre elle.

Enquête sur remise en liberté

Depuis le début du mois d’octobre, l’accusée est revenue de très nombreuses fois devant le tribunal pour obtenir sa remise en liberté, afin de tenter d’être admise dans un centre de réadaptation qui inclut un volet pour les personnes avec des problèmes de santé mentale.

Une ordonnance émise par le tribunal interdit de publier toute information permettant d’identifier la victime.

Partager:

Gilles C. Poirier , Pigiste-Faits divers

  • Courriel

À ne pas manquer