Partager:
10 septembre 2020

Quad

De nouvelles « passes » Québec/Ontario favoriseront la Vallée

Depuis quelques semaines, de nouvelles cartes d'accès de sentiers ont été mises à la disposition des amateurs de quad. Désormais, pour quelques dollars de plus, les adeptes pourront se promener entre le Québec et l’Ontario. L’Outaouais devrait en profiter.

Hélène Desgranges , Journaliste

Les nouveaux droits d'accès de sentiers interprovinciaux (Ontario-Québec) risquent de favoriser les sentiers québécois. Des randonnées d’introduction et découverte de nos sentiers en Outaouais sont déjà en place pour séduire les Ontariens et la réponse est très positive.
Les nouveaux droits d'accès de sentiers interprovinciaux (Ontario-Québec) risquent de favoriser les sentiers québécois. Des randonnées d’introduction et découverte de nos sentiers en Outaouais sont déjà en place pour séduire les Ontariens et la réponse est très positive.
© (Photo gracieuseté – Guy Chénier)

Il y avait plusieurs années que la demande était faite de permettre aux quadistes du Québec et de l’Ontario de faire des randonnées d’un côté ou l’autre de la frontière interprovinciale sans devoir faire l’achat de deux droits d'accès de sentiers séparés. C’est maintenant chose possible. Pour 100$ de plus, les adeptes pourront découvrir les sentiers des deux provinces.

Benoît Major, du Club Quad Vallée de la Gatineau, croit que cette nouvelle passe avantagera surtout le Québec, considérant que le territoire québécois compte environ 56 000 km de sentiers, alors que celui de l’Ontario en compte approximativement 10 000. Des retombées économiques devraient, selon lui, se faire ressentir dans les prochains mois ou années dans la région de la Vallée-de-la-Gatineau.

Des quadistes ontariens déambulaient déjà en nombre intéressant dans les sentiers de la région. Plusieurs étant villégiateurs, prenaient d’ailleurs leur passe dans la Vallée. Sachant qu’une partie des ventes de passes de sentiers revient aux clubs quad pour l’entretien de leurs pistes, le risque est présent de voir ces gens acheter maintenant leur droit d'accès en Ontario, mais Benoît Major est confiant.

« En majorité, les Ontariens qui font du quad chez nous ne vont pas en Ontario, car ils ont des chalets ici. » - Benoît Major

Par contre, l’attrait pourrait se faire voir davantage chez les touristes ontariens de passage pour de courts séjours. D’ailleurs, l’Association Quad de la région de l’Outaouais a organisé des randonnées d’introduction et découverte des sentiers de la région. Près de la moitié des participants étaient des gens venus de l’Ontario.

Partager:

Hélène Desgranges , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer