Partager:
22 juillet 2020

Maniwaki

Le plus beau terrain de planche à roulette en activité

C’est sur le site des 3 clochers qu’a eu lieu le lancement du tout nouveau parc de planches à roulettes de Maniwaki. Réalisée avec l’appui de professionnels et sous les conseils d’adeptes qui pratiquent ce sport partout au Québec, la nouvelle structure attire déjà des gens de partout, tout en faisant le bonheur des plus jeunes qui attendaient d’ailleurs avec impatience que tous ces « messieurs et mesdames » quittent leur espace pour aller s’élancer sur la piste.

Hélène Desgranges , Journaliste

Outre le député de Pontiac, William Amos, qui a fait quelques essais en planche à roulettes, des enfants attendaient patiemment le départ de tous ces gens bien habillés venus faire des discours. Mike, 9 ans, n’a pas manqué une journée de pratique depuis l’ouverture du parc alors que Raphaël, 11 ans, dont le papa est originaire de Déléage, a découvert le parc en visitant la Vallée et voulait absolument y revenir avant son départ pour Gatineau. Adepte, il n’a jamais pratiqué sur une aussi belle surface.
Outre le député de Pontiac, William Amos, qui a fait quelques essais en planche à roulettes, des enfants attendaient patiemment le départ de tous ces gens bien habillés venus faire des discours. Mike, 9 ans, n’a pas manqué une journée de pratique depuis l’ouverture du parc alors que Raphaël, 11 ans, dont le papa est originaire de Déléage, a découvert le parc en visitant la Vallée et voulait absolument y revenir avant son départ pour Gatineau. Adepte, il n’a jamais pratiqué sur une aussi belle surface.
© (Photo Hélène Desgranges – L’info de la Vallée)

C’est un lancement discret qui a eu lieu le 14 juillet dernier pour souligner le nouveau terrain de planches à roulettes de Maniwaki. Les contraintes sanitaires et le nombre de personnes permises dans un rassemblement ont fait en sorte que la Ville n’a pas osé inviter toute la population même si l’envie était grande de célébrer ce moment avec petits et grands.

Contrairement à ce qui peut être véhiculé comme image, la planche à roulettes, le bmx et la trottinette n’attirent pas que des jeunes. Daniel Bernatchez est un adulte mordu du sport et il est heureux d’avoir pu apporter son appui et ses commentaires tout au long du projet.

« Dès les premiers plans soumis, la compagnie Papillon SkateParks, spécialisée dans la réalisation de pistes de planches à roulettes, semblait avoir compris exactement ce que désiraient les gens de la région. » - Daniel Bernatchez

Daniel Bernatchez a fait partie des jeunes qui voulaient un espace pour faire de la planche à roulettes lorsqu’il était enfant.  Il a gagné en passion du sport sur l’ancienne piste de Maniwaki d’abord située à l’aréna puis à la polyvalente de Maniwaki jusqu’en 2009. C’est après avoir été essayé celle de la Polyvalente le Carrefour de Gatineau que lui et des amis avaient talonné le service des loisirs de Maniwaki pour avoir une structure dans leur ville.

Daniel Bernatchez explique que des terrains de soccer ont finalement remplacé l’ancienne piste, mais cette infrastructure manquait selon lui. L’achalandage actuel du nouveau parc de planche à roulettes démontre qu’une telle piste de qualité était attendue. 

Selon ses observations, entre 30 à 50 personnes par jour, enfants, parents, adultes, se présentent sur le site pour pratiquer. Tous des dimanches, un groupe comptant entre six et douze amateurs se déplace d’ailleurs de Mont-Laurier pour venir pratiquer à Maniwaki et, lors du lancement, un papa et son fils de Gatineau étaient aussi sur place, impressionnés par une si belle piste.

Investir dans le « plus beau » parc de planche à roulettes de la région

Francine Fortin, mairesse de Maniwaki, chiffre à 225 000$ la réalisation de la piste qui fait partie d’une orientation pour le site des 3 clochers qui permettra des activités aux gens de tous âges.  Prochainement, un espace de jeux d’eau sera mis en place, mais elle promet aussi des surprises aux aînés qui, selon elle, le méritent tellement après ce long confinement.

Sur place lors du lancement, même s’ils n’avaient pas été impliqués financièrement dans le projet, Chantal Lamarche, préfète de la Vallée-de-la-Gatineau et William Amos, député de Pontiac, n’avaient que de bons mots pour l’initiative de la Ville de Maniwaki.

« Les élus sont souvent critiqués, mais ceux de Maniwaki ont du « guts » d’en faire autant en un seul mandat. » - Chantal Lamarche

La préfète, qui aime voir du développement économique sur son territoire, a levé son chapeau aux élus de Maniwaki. William Amos, quant à lui, a aussi félicité les jeunes de la municipalité qui ont nommé leur besoin d’avoir un parc de planche à roulettes.

« Dans la région, ce parc de planche à roulettes est le numéro 1! » - William Amos

Le député fédéral a souligné d’autres belles initiatives de parc à roulette en Outaouais qui valent le détour, mais il est demeuré assez impressionné par celui de Maniwaki pour risquer quelques tentatives lui-même.  Rapidement, les enfants présents lui ont souligné qu’il devait avoir un casque!  Bon joueur, le député a admis son erreur et tous ont bien ri de ses réussites, mais aussi de ses maladresses. L’ambiance du lancement était aux réjouissances.

Francine Fortin, avant de terminer son discours, a réitéré que dans le projet du site des trois clochers, la Ville de Maniwaki n’a oublié personne. Entre autres, le golf rouvrira comme prévu l’an prochain, fermé cette année dû aux contraintes reliées à la Covid-19. Elle souhaite une autre ouverture publique du parc de planches à roulettes avec des démonstrations de professionnels et une invitation à la population.

En attendant, il reste à trouver un nom à cet endroit de qualité et elle promet des surprises à venir.

Partager:

Hélène Desgranges , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer