Partager:
12 février 2020

Forestiers de Maniwaki

La fatigue l’emporte au 2e match

Après deux matchs en 24 heures joués dans les Laurentides (l’un à Mont-Tremblant et le second à Mont-Laurier), les Forestiers de Maniwaki ont eu du mal à tenir le tempo.  Remportant une première victoire lors d’un match terminé dans la nuit, ce sont quelques heures plus tard que les joueurs se sont fait voler la partie par les Montagnards avec un piètre pointage de 3 points contre 10 pour l’équipe de Mont-Laurier.

Hélène Desgranges , Journaliste

Après un match d’où ils sont sortis vainqueurs à Tremblant, les Forestiers de Maniwaki se sont fait « varloper » par les Montagnards samedi dernier avec un pointage de 10-3 en faveur de leurs adversaires.
Après un match d’où ils sont sortis vainqueurs à Tremblant, les Forestiers de Maniwaki se sont fait « varloper » par les Montagnards samedi dernier avec un pointage de 10-3 en faveur de leurs adversaires.
© (Photo : L’info de la Vallée-archives)

Pas d’excuse de la part de l’entraîneur des Forestiers, Benoit Beauchamps, mais plusieurs explications.  Suite à la défaite de ses joueurs contre les Montagnards, M Beauchamps s’explique. 

« Il nous manquait beaucoup de gars qui font la différence. Ce soir, on avait juste deux défenseurs réels, on a mis des gars de l’avant à la défense et il nous manquait des gros morceaux à l’avant. Mais, partie remise! » 

Bien qu’il ait critiqué le travail des officiels en 3e partie (il déplore que ce soient les mêmes arbitres qui travaillent pendant 24 heures), il ne met pas le blâme de cette défaite sur leur dos mais questionne la ligue face à cette réalité. 

En contrepartie, l’entraîneur Beauchamps est réaliste : « Le match à Tremblant s’est fini à 0h30. Les gars, le temps de se rendre à l’hôtel, ne se sont pas couchés tout de suite ».  

Étant donné que plusieurs joueurs n’ont pu se rendre à leur domicile entre les deux matchs et qu’ils devaient quitter leur hébergement pour midi, plusieurs étaient épuisés de leur journée, a-t-il donné aussi comme explication.

« Dans la vie, c’est ça! Nous on a déjà battu Tremblant 14-5, on a été les meilleurs mais ce soir, c’est nous qui nous sommes fait varloper »  

Benoît Beauchamps

L’un des joueurs, Yann Delarosbil, a bien tenté de secouer le club, de réveiller l’équipe en « partant à la guerre » pour eux-autres mais rien n’y a fait. Finalement, toujours selon l’entraîneur, Mont-Laurier devrait finir 2e au classement et Maniwaki 3e.  « On va se prendre, pis le meilleur va finir les séries! » 

Si la joute à Mont-Laurier n’a pas été de tout repos pour le club, celle contre les Diables de Mont-Tremblants la veille leur a permis de s’assurer une troisième place au classement. Bien qu’ils aient pris les devant en début de match, dès la 3e partie, les Diables les ont « mis sur les nerfs » raconte Éric Saint-Amour des Forestiers. 

L’équipe a bien géré la situation, est fière des trois buts en rang qui ont été marqué mais à une minute et quarante-cinq secondes de la fin du match, le pointage s’est égalé, conduisant le match en prolongation.  Grâce au but vainqueur de Jonathan Boursier, qui fut d’ailleurs nommé joueur du match, Maniwaki a fait en sorte que Tremblant ne puisse plus les rejoindre au classement.

Près des séries, l’équipe peut d’ailleurs compter sur des joueurs d’excellence dont Joey Brennan qui détient le titre de meilleur pointeur de la ligne avec 40 points et Alexandre Landreville qui arrive en 2e place exæquo avec 33 points.

Les Forestiers joueront deux parties contre les Comets en fin de semaine : une à domicile le 15 février prochain et le lendemain, 16 février, à Fort-Coulonge. 

Partager:

Hélène Desgranges , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer