Partager:
9 octobre 2020

Ligue de hockey sénior

Les Forestiers « sur la glace »

Depuis la fin interrompue de leur saison de hockey passée, les Forestiers ne sont pas demeurés inactifs. Voyant l’équipe de Mont-Laurier annoncer qu’elle se retirait de la prochaine saison à cause de la Covid-19, les Forestiers ont tenté de trouver des solutions. Une fois de plus, l’équipe demeure positive, mais une prochaine saison régulière semble de moins en moins probable pour le club.

Hélène Desgranges , Journaliste

Sans l’équipe de Mont-Laurier pour revenir au jeu dans une saison régulière ou écourtée, les chances de revoir les Forestiers de Maniwaki sur la glace cet hiver sont minces. La ligue ne peut envisager de se lancer dans une saison avec seulement trois équipes.
Sans l’équipe de Mont-Laurier pour revenir au jeu dans une saison régulière ou écourtée, les chances de revoir les Forestiers de Maniwaki sur la glace cet hiver sont minces. La ligue ne peut envisager de se lancer dans une saison avec seulement trois équipes.
© (Photo L’info de la Vallée – Archives)

Une ligue de hockey sénior de quatre équipes, c’est peu, mais à trois, ce n’est pas envisageable selon Éric St-Amour des Forestiers. Sans la participation des Montagnards de Mont-Laurier, rien ne semble s’annoncer pour le mieux. Éric St-Amour ne perd toutefois pas totalement espoir.

« Si la Ligue nationale de hockey (LNH) envisage une saison écourtée qui débuterait en janvier, pourquoi pas nous? » - Éric St-Amour

Mais pour cela, il y a beaucoup de conditions, dont celles que la situation pandémique s’améliore, que les Montagnards acceptent de revenir au jeu ou qu’une autre concession soit recrutée pour se joindre à la ligue, ce qui est loin d’être facile. 

D’autres ligues approchées

Lorsqu’ils ont vu leurs chances d’avoir une saison régulière diminuer, les Forestiers sont allé frapper à d’autres portes, dont celle d’une autre ligue ontarienne. Selon Éric St-Amour, même si la ligue de l’Ontario reconnaissait la valeur des Forestiers, la distance physique a fait pencher la décision vers le négatif.

Ce qui inquiète Éric St-Amour, c’est que d’autres ligues poursuivent leur saison et que les joueurs des Forestiers s'annexent à d’autres clubs. Le défi demeure donc le même, que toutes les équipes embarquent dans ce qui serait la relance de la ligue. Mais en attendant le dénouement, M. St-Amour et les autres personnes qui gravitent autour des Forestiers refusent de jeter la serviette. Pour l’instant, pour reprendre les mots de M. St-Amour, « tout est sur la glace ».

Partager:

Hélène Desgranges , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer