Partager:
10 novembre 2020

Hugues Galipeau retrouvé

Des recherches des policiers de Kitigan Zibi ont permis de localiser le corps

Disparu depuis le 28 octobre dernier, Hugues Galipeau avait été vu pour la dernière fois, près de la rivière de l’Aigle dans la Vallée-de-la-Gatineau.  Le lundi 9 novembre 2020, vers 14h, les plongeurs de la Sûreté du Québec (SQ) ont retrouvé son corps sans vie.

Hélène Desgranges , Journaliste

Hugues Galipeau de Maniwaki a malheureusement été retrouvé sans vie à 5km de l’endroit où avait été localisé son véhicule.  Disparu depuis la fin octobre, ce sont des appuis de bénévoles et de policiers de Kitigan Zibi qui ont permis à la Sûreté du Québec de le retracer. La SQ prête maintenant assistance au coroner pour connaître les causes de son décès.
Hugues Galipeau de Maniwaki a malheureusement été retrouvé sans vie à 5km de l’endroit où avait été localisé son véhicule. Disparu depuis la fin octobre, ce sont des appuis de bénévoles et de policiers de Kitigan Zibi qui ont permis à la Sûreté du Québec de le retracer. La SQ prête maintenant assistance au coroner pour connaître les causes de son décès.
© Sûreté du Québec

Tout avait été mis en œuvre pour retrouver le septuagénaire de Maniwaki. Patrouille nautique, chiens pisteurs, plongeurs, explique le Sergent Marc Tessier, responsable des communications à la Sûreté du Québec.

Ce furent finalement les recherches de bénévoles et des policiers de Kitigan Zibi qui, grâce aux indices retrouvés la fin de semaine précédente, ont permis la triste conclusion des recherches.

Dès dimanche, des hélicoptères ont survolé le secteur. Le corps inanimé de M. Galipeau a été retrouvé par les plongeurs de la SQ à environ cinq kilomètres de l’endroit où sa voiture avait été localisée, en amont, plus haut sur la rivière, a expliqué Marc Tessier.

Le sergent Tessier confirme que la SQ prête maintenant assistance au coroner afin de connaître les causes du décès.  À première vue, mentionne-t-il, il n’y aurait aucun élément criminel associé à ce décès.

Partager:

Hélène Desgranges , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer