Partager:
8 juillet 2020

Presbytère de Blue Sea

De belles activités malgré les contraintes

Le Presbytère de Blue Sea ne prend pas relâche cet été malgré les contraintes sanitaires imposées par la pandémie. Au programme, souper style « commande à l’auto », atelier de jardinage et artistes en résidence.

Hélène Desgranges , Journaliste

Les activités du Presbytère de Blue Sea ne sont pas annulées, mais modifiées pour s’adapter aux contraintes sanitaires. Par exemple, le souper de Marie Papille sera réalisé en mode « commande à emporter » plutôt que de façon traditionnelle.
Les activités du Presbytère de Blue Sea ne sont pas annulées, mais modifiées pour s’adapter aux contraintes sanitaires. Par exemple, le souper de Marie Papille sera réalisé en mode « commande à emporter » plutôt que de façon traditionnelle.
© (Photo L’info de la Vallée – Hélène Desgranges)

Afin de joindre les gens jusque chez eux pour leur offrir une programmation diversifiée, le Presbytère de Blue Sea a mis en ligne, sur le web, une première capsule de jardinage. Deux autres capsules suivront, dont une qui est présentement en tournage et montage. Elle devrait sortir sous peu. Déjà, 497 personnes ont visionné la première.

Les artistes en résidence seront aussi au rendez-vous cet été dès juillet. Ils travailleront leurs projets autant à la maison qu’au Presbytère et chacun aura sa propre salle de création. Chaque artiste étant libre de mettre en ligne son processus de création, à l’heure actuelle, il n’est pas possible de savoir s’ils choisiront cette option. Il n’y aura pas d’exposition cette année, mais plutôt des activités extérieures de prévues au programme.

Pour Christine Crépin, directrice du Presbytère de Blue Sea, l’annonce des rassemblements de 50 personnes et moins est une bonne nouvelle. L’organisme n’a cependant pas cessé ses activités, mais les a plutôt modifiées comme le cinéma extérieur prévu cet été qui aura lieu en mode ciné-parc et le souper de Marie Papille qui sera sous forme de commande à emporter. Les organisateurs visent la distribution de 50 sacs de deux repas.

Partager:

Hélène Desgranges , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer