Partager:
15 octobre 2020

Montcerf-Lytton

Un éclairage spectaculaire aux chutes Quinn en toute saison

La pluie a cessé juste à temps le 7 octobre dernier alors que le maire Alain Fortin, des partenaires et le conseil municipal, étaient rassemblés au pied des chutes Quinn pour présenter un nouvel atout touristique tout en lumières à Montcerf-Lytton. 

Hélène Desgranges , Journaliste

Le lieu, qui attirait déjà beaucoup de touristes, vient de marquer un coup franc selon les gens présents en se démarquant des autres chutes de la région.
Le lieu, qui attirait déjà beaucoup de touristes, vient de marquer un coup franc selon les gens présents en se démarquant des autres chutes de la région.
© (Photo L’info de la Vallée – Hélène Desgranges)

Déjà bien connue des résidents, villégiateurs et touristes qui empruntent la route 117 en direction de la réserve faunique La Vérendrye, la chute Quinn avait déjà tout pour impressionner et ravir le regard.

Selon le maire de Montcerf-Lytton, la chute Quinn serait l’un des attraits les plus visités de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, compte tenu de son emplacement stratégique où les gens arrêtent pour pique-niquer ou pour se délasser lors de leurs passages dans la région.

Voilà qu’à présent, en soirée, la chute se vêtira de couleurs au gré des saisons grâce à un tout nouvel éclairage installé dernièrement.

Un projet de 25 000$

Le projet de 25 000$ a été possible grâce à divers partenaires qui n’ont pas hésité à mettre temps et argent dans le projet. Alain Fortin a tenu à remercier chacun, dont deux qui étaient présents sur place et qui semblaient aussi fiers que les élus d’avoir participé à cette réussite.

L’idée, toute simple au départ, est venue du conseiller Claude Desjardins qui précise pourtant que c’est tout le conseil qui a le mérite d’être allé de l’avant avec le projet. C’est en s’inspirant des lumières de Noël, de plus en plus souvent projetées sur les maisons qu’il a eu l’idée de cet éclairage coloré et changeant sur la chute plutôt qu'un éclairage simple.

Le projet aurait pu naître plus tôt si cela n’avait été de la Covid-19 qui a ralenti le processus d’installation de l’éclairage professionnel. Le contrat qui a été octroyé à une firme spécialisée de Montréal en était au dévoilement, le 7 octobre dernier, de ses multiples possibilités et couleurs. Pas d’inquiétude pour les coûts électriques, par jour, les lumières demanderont possiblement un maximum de 0,25$ à la Municipalité. Ce qu’elles rapporteront en tourisme et visites se calculera en yeux éblouis et regards fascinés, parions-le.

Des milliers de possibilités

Lors du dévoilement, l’éclairage de la chute était rose. Plus la noirceur arrivait, plus l’effet spectaculaire se laissait découvrir. Dans le remous des chutes, les teintes colorées prenaient du panache. Le site des chutes qui comprend plusieurs sentiers pédestres a été amélioré pour sécuriser les visiteurs qui viendront, assurément, de plus en plus, à la noirceur. De l’éclairage de nuit a été ajouté aux différents escaliers et paliers qui donnent accès à la chute. De larges projecteurs feront le reste.

Pour le choix des couleurs, il sera vaste. Il y a des milliers de possibilités en fait. La Municipalité a donc choisi de créer des thématiques afin que la chute ne soit jamais pareille au gré des saisons. Le rose choisi pour débuter est là pour souligner le cancer du sein. Viendront ensuite des couleurs d’Halloween, de Noël, de Saint-Valentin, bref, un décor changeant comme l’eau de la chute. Même en hiver, l’effet de l’éclairage sur l’eau glacée promet un visuel à ne pas manquer.

Partager:

Hélène Desgranges , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer