Partager:
21 janvier 2021

Nombre de cas en baisse mais hospitalisations trop élevées

« Encore des efforts pour des semaines »

Malgré une baisse de nouveaux cas de Covid-19 au Québec, il faudra encore « des efforts pour des semaines » avant d’envisager un assouplissement des mesures actuelles, a prévenu le premier ministre François Legault le 21 janvier.

Simon Dominé , Journaliste

Le premier ministre François Legault se montre impatient de voir le gouvernement fédéral de Justin Trudeau prendre des mesures plus musclées au niveau des voyages internationaux.
Le premier ministre François Legault se montre impatient de voir le gouvernement fédéral de Justin Trudeau prendre des mesures plus musclées au niveau des voyages internationaux.
© (Photo Depositphoto)

En conférence de presse, M. Legault s’est réjoui de constater que la moyenne de nouveaux cas par jour dans la province diminuait, passant dans les dix derniers jours d’environ 2 500 à moins de 2 000.

Selon lui, c’est la preuve que le couvre-feu en vigueur donne des résultats puisqu’il entraîne une diminution des contacts et donc, réduit la contagion. Il pense que le nombre d’hospitalisations devrait suivre la même tendance à la baisse dans les prochaines semaines.

Au moment de prendre la parole, M. Legault a toutefois fait remarquer que 1 453 personnes étaient actuellement hospitalisées au Québec, dont près de 1 100 dans le grand Montréal. Un chiffre « beaucoup trop élevé » pour envisager l’arrêt du délestage et un début de rattrapage au niveau des chirurgies en attente.

Il a demandé aux Québécois de continuer à se montrer « patients », « même si on est tanné ». « Faut penser au personnel », a déclaré le premier ministre, qui a rappelé que dans le réseau de la santé, des gens « épuisés » sont « au front » depuis maintenant 11 mois pour endiguer la pandémie.

Justin Trudeau interpellé à nouveau

Il a profité de son allocution pour réitérer sa demande au gouvernement fédéral de Justin Trudeau d’interdire les voyages internationaux non essentiels. À l’approche du congé scolaire du mois de mars, M. Legault semble à tout prix vouloir éviter le scénario catastrophe de l’an passé.

Son inquiétude est d’autant plus vive que les nouveaux variants du virus semblent semer le chaos. Il a pris comme exemple l’Angleterre, où c’est, selon ses mots, « la catastrophe ». « C’est sûr qu’on ne veut pas ça », a-t-il lancé.

Et si Ottawa refuse à s’engager sur ce chemin, M. Legault se montre ouvert à une alternative: obliger les voyageurs de retour au Canada et au Québec à s’isoler sous surveillance pendant 14 jours dans une chambre d’hôtel, à leurs frais. 

Partager:

Simon Dominé , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer