Partager:
8 juillet 2020

Non-respect des règles de santé publique dans les bars

« Les fautifs devront être sanctionnés »

Le nouveau ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a déploré un important relâchement du côté du respect des règles de santé publique ces dernières semaines et a particulièrement montré du doigt les bars.

Maxime Coursol , Journaliste

La promiscuité dans les bars est particulièrement décriée par le ministre de la Santé du Québec.
La promiscuité dans les bars est particulièrement décriée par le ministre de la Santé du Québec.
© (Photo Unsplash – Alexander Popov)

Dans la foulée d’une hausse récente du nombre de cas d’infections à la COVID-19 dans la province, en particulier chez une tranche d’âge plus jeune, et à la lumière de cas apparus dans des bars durant la fin de semaine, le ministre s’est montré ferme. « Les fautifs devront être sanctionnés, a-t-il soutenu. Nous n’hésiterons pas à fermer les établissements au besoin. »

« On ne laissera pas passer une autre fin de semaine avec des incidents de la sorte. » - Christian Dubé, ministre de la Santé

Il a promis que le ministère s’informerait sur les différentes avenues possibles à explorer pour limiter les débordements semblables à ce qui a été vécu durant la fin de semaine. Il a été évoqué d’imposer des amendes aux propriétaires de bars ou encore aux clients qui ne respecteraient pas les règles de distanciation physique qui sont toujours en vigueur. De plus, le ministre Dubé s’est engagé à consulter la Régie des alcools, des courses et des jeux pour « voir ce que l’on peut faire avec les permis de bar ».

La possibilité de suspendre le permis de propriétaires réfractaires à respecter les règles de santé publique sera notamment étudiée. Enfin, le ministre n’exclut pas de voir avec la Santé publique du Québec si l’on ne reviendrait pas en arrière en interdisant purement et simplement aux bars d’ouvrir leurs portes à nouveau.

Cela dit, avant de se rendre à cette façon radicale de régler le problème, M. Dubé a évoqué une série de « limitations »: réduction du nombre de personnes par établissement, heures d’ouverture resserrées et obligation pour les clients de demeurer assis. Les associations représentant les propriétaires de bar seront interpellées en ce sens, a-t-il promis.

Pas que les bars

Si les bars ont été la principale cible du ministre de la Santé, il a également soulevé qu’un important non-respect des consignes avait été constaté dans les derniers jours sur les plages, autour des piscines, sur les terrasses et même dans les circuits de course automobile. Il a tenu à rappeler à l’ordre ceux qui agissent comme responsables dans ces endroits.

« Nous allons suivre la situation de très près et faire des ajustements importants pour que les situations que nous avons vu dans les derniers jours ne se reproduisent pas », a-t-il déclaré, avant de s’engager à augmenter le nombre de policiers autour de ces endroits et des bars à compter de jeudi.

Partager:

Maxime Coursol , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer