Partager:
30 juillet 2020

Grand-Remous

Réadoption d’un règlement sur les nuisances

Grand-Remous avait déjà un règlement sur les nuisances. La Municipalité l’avait déjà modifié, mais le retour à l’ancien modèle a été voté lors de la dernière réunion du conseil municipal. Pourquoi?

Hélène Desgranges , Journaliste

La Municipalité de Grand-Remous préfère passer par un règlement municipal facilitant les discussions avec les citoyens qui font de la nuisance visuelle plutôt que de sévir et les convoquer à la cour.
La Municipalité de Grand-Remous préfère passer par un règlement municipal facilitant les discussions avec les citoyens qui font de la nuisance visuelle plutôt que de sévir et les convoquer à la cour.
© (Photo L’info de la Vallée– Hélène Desgranges)

Selon Jocelyne Lyrette, mairesse de Grand-Remous, la Municipalité avait déjà eu un règlement concernant la nuisance.  La MRC en proposait un aussi et la Municipalité de Grand-Remous avait donc décidé de modifier le sien pour suivre le modèle de la MRC.

Cependant, la mairesse explique que la Municipalité fait présentement face à de la nuisance visuelle. Le site internet du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) stipule qu’une municipalité peut adopter des règlements sur l'environnement, la salubrité, la sécurité et les nuisances. Elle peut définir ce qui est insalubre, ce qui constitue une nuisance ou présente un risque en matière de sécurité. Elle peut par conséquent le faire supprimer et imposer des amendes aux personnes qui les créent ou refusent de les supprimer.

Ces règlements permettent à une municipalité d’édicter des normes de comportement en société, ainsi que des mesures de protection des intérêts collectifs et de l’ordre public. Ces pouvoirs permettent au conseil municipal de faire supprimer toute nuisance qui est susceptible d’entraîner de graves inconvénients ou de porter atteinte soit à la santé publique, soit au bien-être d’une partie importante ou de la totalité de la communauté.

Règlement de Grand-Remous

Selon Jocelyne Lyrette, le règlement de la MRC ne pouvait pas aider Grand-Remous à faire ramasser les détritus sur les terrains et autour des bâtiments privés des gens. En retournant à l’ancien règlement municipal, la Municipalité pourra agir plus facilement avec les citoyens en leur expliquant le règlement. 

Comme la mairesse juge que beaucoup de gens de sa communauté se laissent trainer, elle croit que ce nouveau règlement permettra à la Municipalité de parler avec eux plus facilement, puisqu’avant d’amener un dossier à la cour, la Municipalité veut faire son possible pour discuter avec les individus dont le terrain représente une nuisance.

Partager:

Hélène Desgranges , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer