Partager:
30 juillet 2020

Consignes relatives à la COVID-19

Québec appelle les touristes à être plus respectueux

La situation récente en Gaspésie pousse la vice-première ministre Geneviève Guilbault à demander aux visiteurs dans les régions du Québec à faire preuve de plus de respect envers les règles de santé publique.

Maxime Coursol , Journaliste

Le gouvernement Legault demande aux touristes de mieux respecter les consignes de la Santé publique et de faire preuve de respect lors de leurs visites.
Le gouvernement Legault demande aux touristes de mieux respecter les consignes de la Santé publique et de faire preuve de respect lors de leurs visites.
© (Photo Pixabay)

En conférence de presse à Montréal le 27 juillet, celle qui est aussi ministre de la Sécurité publique a dénoncé une « minorité de touristes » qui provoque de nombreux problèmes rapportés par les médias depuis l’arrivée de l’été. Elle a notamment cité le cas de la Gaspésie, qui depuis le début des vacances de la construction fait la une pour les mauvaises raisons: pollution de l’environnement par les visiteurs qui abandonnent leurs déchets au bord des cours d’eau, mais aussi mépris des règles de distanciation sociale et faible port du masque dans les lieux publics intérieurs.

Mme Guilbault a soutenu que ces problématiques sont rapportées dans plusieurs régions touristiques du Québec et qu’il faut que ça cesse. Elle assure que la province a un plan pour intervenir dans ces lieux prisés par les vacanciers, notamment en y augmentant les effectifs policiers. Elle ajoute qu’une « action coordonnée » s’est mise en place entre différents ministères pour mieux soutenir les municipalités, surtout celles qui reçoivent un afflux de touristes plus important que de coutume.

Jeunes et anti-masques

La majorité de la conférence de presse a cependant porté sur les jeunes de 15-34 ans, qui est le groupe d’âge ayant enregistré ces dernières semaines la plus importante hausse de cas de COVID-19. La ministre Guilbault a appelé ceux-ci à ne pas hésiter à se faire tester s’ils avaient le moindre doute sur leur état de santé, afin de limiter la propagation du virus chez les autres, surtout plus âgés.

De plus, rappelant les difficultés constatées à faire respecter les consignes de santé publique dans les bars et les fêtes privées, elle a soutenu qu’un retour à des mesures de confinement demeurait possible. Pour éviter d’en arriver là, a-t-elle annoncé, un « resserrement » des mesures répressives est envisagé. Son collègue Christian Dubé, ministre de la Santé, est allé encore plus loin.

« On n’hésitera pas à donner des amendes sur une base personnelle si des gens ne respectent pas les consignes à l’intérieur des lieux publics. » - Christian Dubé

Il ciblait également dans ce discours les manifestants anti-masque qui se sont faits particulièrement bruyants ces derniers jours. Assurant que la liberté d’expression serait respectée, il a prévenu toutefois qu’on ne laisserait pas des individus faire fi des règles dans l’espace public sous prétexte qu’ils croient que la pandémie est derrière nous. « On désire travailler avec les équipes de santé publique régionales pour bien implanter des mesures répressives dans les prochaines semaines », a-t-il précisé.

Partager:

Maxime Coursol , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer