Partager:
13 février 2020

Route Maniwaki-Témiscamingue

Une étude en cours pour rendre sécuritaire l’éventuel raccordement à la route 105

La MRC de la Vallée-de-la-Gatineau travaille en concertation avec le ministère des Transports du Québec (MTQ) concernant l’étude de sécurité du raccordement de la route Maniwaki-Témiscamingue à la route 105 à la hauteur de la municipalité d’Egan-Sud. L’entérinement et l’octroi du contrat ont été donnés à l’entreprise de génie-conseil WSP lors du conseil des maires du 21 janvier. 

Jordan Maheu , Journaliste

:Une étude de sécurité du raccordement de la route Maniwaki-Témiscamingue à la route 105 est en cours.
:Une étude de sécurité du raccordement de la route Maniwaki-Témiscamingue à la route 105 est en cours.
© (Photo: gracieuseté)

Le projet de la route Maniwaki-Témiscamingue consiste à prolonger de 3,8 km le chemin de l’Aigle vers la route 105. Un nouveau pont sur la rivière de l’Aigle serait alors construit. Une intersection serait aussi construite sur la route 105 à la hauteur d’Egan-Sud pour permettre l’arrivée sécuritaire des camions forestiers provenant de la route Maniwaki-Témiscamingue.

« Il faut qu’il y ait une intersection sécuritaire. Il fallait faire une étude par rapport à ça. » 

Chantal Lamarche, préfète 

Questionnée sur le choix de l’emplacement de l’éventuelle intersection de la route Maniwaki-Témiscamingue à la route 105 à la hauteur d’Egan-Sud, la préfète Lamarche a expliqué que l’intersection devait être à un endroit sécuritaire où il y a un long bout de chemin linéaire sans courbes. 

« Le premier emplacement où il y a un bout droit, c’est à Egan-Sud. »

Chantal Lamarche a précisé que jusqu’à présent l’échéancier du projet est respecté. Si tout se déroule comme prévu, l’appel d’offres pour l’achèvement du chemin forestier du côté de Maniwaki devrait se faire en automne 2021. 

« J’ose espérer que l’on va continuer à suivre nos échéanciers, mais ça, on ne sait jamais les obstacles que l’on peut avoir », a dit la préfète Lamarche.

Mme Lamarche a affirmé avoir une bonne collaboration avec le MTQ.  

Ministère des Transports du Québec

En attendant le résultat de l’étude de sécurité, le MTQ s’est fait avare de commentaires à propos des détails techniques concernant le raccordement de la route Maniwaki-Témiscamingue à la route 105. 

La responsable des communications pour le MTQ en Outaouais, Rosalie Faubert, a mentionné qu’à ce stade-ci, il est impossible d’annoncer la solution retenue ni les coûts des travaux assumés par le ministère.

Contourner le village de Montcerf-Lytton

En juillet dernier, L’info avait écrit que les ingénieurs avaient pu déterminer un tracé potentiel contournant le village de Montcerf-Lytton et limitant à quatre les propriétés privées touchées. Un tracé qui est aujourd’hui confirmé malgré la possibilité d’y effectuer quelques modifications, a fait savoir Chantal Lamarche.

« On travaille le mieux possible pour que les propriétaires des terres soient satisfaits. C’est dans notre objectif de travailler avec eux et non contre eux. Il peut y avoir des petits changements au tracé, mais la grosse partie est faite. »

Partager:

Jordan Maheu , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer