Partager:
12 février 2020

Nouveau CHSLD à Maniwaki

Où, quand, comment? Des questions demeurent en suspens

C’est le terrain de l’hôpital de Maniwaki qui est le premier choix des représentants de la MRC Vallée-de-la-Gatineau afin d’y établir le nouveau CHSLD qui pourrait remplacer le Foyer Père Guinard situé en zone inondable. 

Hélène Desgranges , Journaliste

Le prochain CHSLD de Maniwaki, s’il est construit, ne sera pas une maison des aînés tel que proposé par la CAQ mais s’inspirera du concept pour améliorer la qualité de vie de ses résidents. Par exemple, comme on le voit sur cette image obtenue par L’info, les chambres devraient y être plus grandes et privées.
Le prochain CHSLD de Maniwaki, s’il est construit, ne sera pas une maison des aînés tel que proposé par la CAQ mais s’inspirera du concept pour améliorer la qualité de vie de ses résidents. Par exemple, comme on le voit sur cette image obtenue par L’info, les chambres devraient y être plus grandes et privées.
© (Photo gracieuseté – Ministère de la Santé et des Services sociaux)

Maintenant que le conseil d’administration du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) a consulté la population via ses représentants, le sort du prochain CHSLD est entre ses mains et plusieurs questions demeurent en suspens.

Huit terrains ont été évalués afin d’y établir le nouveau CHSLD. Sur ces huit, six ont été rejetés car ils ne répondaient pas à la majorité des critères nécessaires à l’établissement d’un tel service. Que ce soit par soucis de la qualité de vie des futurs résidents, la proximité de l’hôpital et des services, la quiétude des quartiers résidentiels environnants, seulement deux sites ont été retenus. 

Celui de l’hôpital fait l’unanimité chez les membres du milieu consultés. Impossible de connaître l’emplacement du deuxième terrain. À ce sujet, Marie-Pier Després, agente d’information du CISSSO, demeure muette compte tenu que des études restent à faire.

Délai trop long

Au sujet de la relocalisation du CHSLD, les principaux commentaires, selon la  préfète de la Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche, étaient relié à la longueur des démarches. 

« Moi aussi, le délai m’achale mais on s’en va quelque part »

Chantal Lamarche

Elle comprend les citoyens qui s’impatientent car les études et démarches à réaliser dans ce type de dossier, qui met en jeu l’argent public, sont de plus en plus longs. 

Chaque étude, par exemple, demandent un processus d’appel d’offre et autres exigences qui alourdissent le cheminement du dossier.  

Situation rassurante

Mme Lamarche se dit néanmoins extrêmement satisfaite des consultations tenues avec le milieu par le conseil d’administration du CISSSO et sa directrice, Josée Filion. 

« Avant, on n’avait aucun lien avec le conseil d’administration du CISSSO, tout se décidait sans nous », relate la préfète qui se réjouit du lien actuel qui s’est établi dans ce dossier et qui donne la mesure d’un véritable travail d’équipe.

Qu’arrivera-t-il au Foyer Père Guinard?

Alors que l’annonce d’une nouvelle bâtisse ou d’un nouvel emplacement n’est toujours pas faite, il est normal que les délais ne soient toujours pas connus; la date de 2024 semble la seule donnée disponible et représente l’implantation possible du nouveau CHSLD sur le territoire. 

Selon Mme Després, il est trop tôt pour savoir ce qu’il adviendra du présent édifice qui loge présentement les aînés de la région si le nouvel édifice est construit. Sera-t-il déménagé? Démoli? Comme le bâtiment appartient au CISSSO, même la préfète ne peut supposer de la réponse.

Concept de maison des aînés évalué

La Coalition Avenir Québec (CAQ) a proposé de modifier les CHLSD pour en faire des milieux de vie modernes, à échelle humaine, plus fonctionnels et avec plus de confort pour les résidents. C’est dans cette optique que le CISSSO évalue la future construction à venir qui contiendrait 100 lits plutôt que 69.  

« Ce ne sera pas une maison des aînés qui sera construite à Maniwaki mais bien un CHSLD inspiré de ce concept. »

Marie-Pier Després 

Le futur établissement devrait avoir un caractère plus humain avec des chambres privées plus grandes et des espaces communs afin que les gens s’y sentent comme chez eux. Est-ce que le nom du prochain CHSLD conservera Foyer Père Guinard dans son appellation? Voilà une autre question qui demeure à discuter.

Partager:

Hélène Desgranges , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer