Partager:
15 octobre 2020

Les enfants pourront fêter Halloween, mais oubliez les partys de Noël

Les enfants pourront faire du porte-à-porte pour Halloween, a annoncé le 15 octobre le premier ministre François Legault en conférence de presse. Quant à Noël, cela risque de se faire sur le mode intime cette année.

Simon Dominé , Journaliste

© (Photo Pixabay)

Le fait que le grand rendez-vous annuel d'Halloween se déroule essentiellement dehors, où les risques de transmission de la Covid-19 sont moins élevés, a joué dans la décision du gouvernement.

Attention cependant: seules les personnes qui habitent la même résidence pourront prendre part à cette activité et il faudra respecter le deux mètres de distanciation sociale lors de la distribution de bonbons.

Vous étiez adepte des gros partys de bureau ou habitué à d’imposantes réunions familiales pendant le Temps des Fêtes? Ça ne sera pas possible en 2020, a prévenu M. Legault. « On ne pourra pas envisager ça cette année », a-t-il déclaré. Il est cependant trop tôt selon lui pour édicter en détail les mesures qui prévaudront à Noël.

Le premier ministre a refait le fil des événements, depuis que la Covid-19 a frappé le Québec en mars dernier. Après une première vague « très forte » qui a entraîné un confinement généralisé de la société, les Québécois ont pu passer « un bel été », malgré le port du masque obligatoire et la distanciation sociale.

La deuxième vague de la pandémie a frappé la province à la fin septembre, alors que le nombre de nouveaux cas est passé rapidement de 100 à 1 000 par jour, environ. Pour éviter l’engorgement du système de santé et une perte de contrôle de la situation, le gouvernement a choisi de fermer les bars, les restaurants et les salles de spectacles, entre autres. Oui, ces mesures sont « dures » aux yeux de M. Legault, mais pour lui, cela n’a rien à voir avec le confinement du mois de mars.

Il a répété que les mesures mises en place visaient trois objectifs: sauver des vies, sauver le réseau de la santé et permettre aux jeunes de continuer à aller à l’école.

Concernant ce dernier point, il a rappelé que malgré la fermeture d’environ 1 000 classes, 97% des écoliers pouvaient actuellement suivre leurs cours.

Le premier ministre estime que le Québec se trouve sur « un plateau » au niveau des nouvelles infections quotidiennes, mais a prévenu que les mesures restrictives en vigueur pourraient se prolonger au-delà du 28 octobre si nécessaire.

Il a dit espérer que la Santé publique, après cette date, permettra à nouveau aux jeunes de refaire du sport, car il estime qu’entre la santé publique et la santé mentale, il y a un équilibre à respecter.

Partager:

Simon Dominé , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer